Nos tutelles 

 
Bordeaux Montaigne Logo2 CNRSfilaire grand

Notre LabEx 

 
LOGO LASCARBX SITE logoPACEA

 

UMR IRAMAT-CRP2A

halshs

 Logo Ausonius Editions

Actualités du laboratoire

à la une

 

VISUEL SEMINAIRES AUSONIUS L'agenda des séminaires d'ausonius 2016/2017 en ligne
le consulter
 
 
 
 
AFFICHE HOMMES FER  

Colloque, exposition, spectacle...
les 19 et 20 mai 2017 - Pavillon de Marquèze - Sabres (40)
DES HOMMES ET DU FER EN AQUITAINE. XVIIIe - XXe siècles

Des milliers d’Aquitains ont travaillé et vécu dans et par les forges/fonderies. Produire du métal et le travailler est une activité très ancienne, qui a duré jusqu’au XXe siècle.
Il s’agissait de fabriquer des armes, ainsi que des objets de la vie courante tels que marmites, pompes à eau, etc. Tout un « savoir-fer »  aujourd’hui disparu, dont la mémoire est à refondre, à travers les arts et l’histoire des techniques. Pour obtenir du fer, il fallait réunir les ressources locales, dans une autonomie du territoire : le minerai (par exemple la garluche dans les Landes) et le charbon de bois. L’énergie des retenues d’eau animait les soufflets et outils pour forger, celle du feu permettait de faire fondre et couler la fonte. Mais il fallait aussi l’énergie des hommes, dirigeants ou employés comme mineur, charbonnier, fondeur, ingénieur. Au milieu du XVIIIe siècle, l’artisanat est remplacé par des établissements industriels, plus mécanisés, avec de nouveaux rapports entre hommes, des bouleversements par rapport au temps et au travail. Cette histoire permet d’aborder des sujets au cœur de l’actualité : ressources du sous-sol, énergie renouvelable, autonomie des territoires, conditions de travail. Le colloque « Des hommes et du fer » vous propose de découvrir l’histoire moderne de la métallurgie de l’ancienne région Aquitaine (5 départements représentés), par des communications, un programme complémentaire avec spectacle/exposition/visite …

Les Landes vous accueillent !

programme et informations


Affiche Comment s ecrit l autre  

Journée d'étude internationale
28 février 2017 - Salle Pierre Paris (ACH037) de la Maison de l'archéologie - Université Bordeaux Montaigne
COMMENT S'ÉCRIT L'AUTRE ?
Sources épigraphiques et papyrologiques dans le monde méditerranéen au Ier millénaire av. J.-C.

Deux personnes qui ne parlent pas la même languese rencontrent. L’un écrit le nom de l’autre. Cette scène fugace nous semble intemporelle et banale ; seule la modeste trace écrite qui en résulte en garde la mémoire. C’est pourtant grâce à elle que nous pouvons, parfois des siècles plus tard, revivre le moment exact de ce contact linguistique. Il arrive que le nom fugitivement capté soit le seul vestige de langues entièrement disparues. Mais, si cette rencontre est simple, son étude s’avère complexe. Pour certaines épigraphies d’attestation fragmentaire, comprendre qu’il s’agit d’un nom propre, l’isoler et le déchiffrer est en soi un premier travail. Il faut ensuite analyser la manière dont ce nom est traité dans la langue de réception, quelles ont été les adaptations nécessaires au système graphique choisi et surtout reconstituer le contexte dans lequel l’objet a été inscrit. À partir de ces quelques pièces, l’image de fond d’un puzzle culturel et linguistique des sociétés anciennes peut être recomposée.
L’objet de cette journée d’étude sera de constituer, feuilleter et interroger l’album d’une dizaine de ces instantanés linguistiques autour de la Méditerranée antique.

informations et programme


 

autres actualités

 
LOGO GIS

Création du GIS Humanités

Le GIS Humanités réunit des philologues, des historiens, des philosophes, des archéologues et des musicologues, qui s’intéressent aux sources et aux langues anciennes de l’Europe de la Méditerranée, à leur transmission et à leur réception, que ces sources soient des objets, des documents, des monuments, des fictions. Par-delà les cloisons disciplinaires, par-delà les discours scientifiques et les vocabulaires propres à chaque euristique, les humanités relèvent en effet d’une même tradition herméneutique : il s’agit de fouiller, d’explorer, de comprendre, d’interpréter des sources qui, mots ou choses, donnent accès à un passé qui continue de nous échapper en partie. De nombreuses sources sont encore inconnues, inédites ou faussement attribuées. Les chercheurs du GIS Humanités oeuvrent tous, avec les outils et les objets propres à leur discipline, à les découvrir, les déchiffrer, les identifier correctement, les interpréter, les publier, les relier aux savoirs acquis pour élaborer de nouvelles connaissances.
en savoir +

Carrieres Yedi.JPG 197x350   Alberto Dalla Rosa lauréat d'un programme ERC Starting Grant 2016
L'année 2016 est pour Alberto Dalla Rosa, UMR ausonius, l'année de tous les succès. le jeune docteur en histoire romaine vient de rejoindre les enseignants chercheurs de l'université Bordeaux Montaigne et est lauréat d'un programme européen qui récompense l'excellence scientifique.
en savoir +

hernan gonzalez bordas   Hernán González Bordas (Post-doctorant LaScArBx) primé par l’initiative d’excellence 2016
Pour la première fois depuis sa création en 2008, un Prix de thèse de l’IdEx Bordeaux est accordé à un docteur issu de l’école doctorale Montaigne Humanités.
Hernán González Bordas, jeune docteur en histoire ancienne, a été récompensé par le Prix spécial du jury international IdEx 2016 pour sa thèse sur « Les inscriptions latines de la Régence de Tunis à travers le témoignage de Francisco Ximenez ».
lire la suite

Eysses   Fin des fouilles du sanctuaire d’Eysses en Lot-et-Garonne
Les fouilles du sanctuaire d'Eysses à Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne), un des plus grands sanctuaires romains connus en France, se sont achevées cet été. Sous la direction d’Alain Bouet, professeur d’histoire et d’archéologie romaine à l’Université Bordeaux Montaigne (UMR 5607 Ausonius, CNRS/Université Bordeaux Montaigne), cinq années de fouilles programmées (de 2012 à 2016) ont été nécessaires au renouvellement des connaissances sur l’important sanctuaire romain.
en savoir + 
 
 
 
 

Une maquette grandeur nature du site archéologique de la chapelle Jau-Dignac et Loirac
Le site archéologique de « La Chapelle » à Jau-Dignac et Loirac (Gironde), a été mis en valeur et ouvert au public le 17 juin 2016. Après huit années de fouilles programmées (entre 2001 et 2009), dirigées par Isabelle Cartron, professeur d’histoire et d’archéologie médiévale à l’Université Bordeaux Montaigne (ausonius) et Dominique Castex, directrice de recherche CNRS à l’Université de Bordeaux (pacea), le site est désormais visible et accessible par l’intermédiaire d’une maquette grandeur nature qui matérialise les vestiges archéologiques.
en savoir +


 
 

Distinctions honorifiques
Eneko Hiriart, docteur de l’université Bordeaux Montaigne (laboratoire ausonius) vient de recevoir le prix européen d’Archéologie Joseph Déchelette.
en savoir +

Askold Ivantchik, directeur de recherche à ausonius, nouveau correspondant étranger de l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.
en savoir +


 
 

ausonius éditions, toute une histoire ! Retour sur les origines
L’Institut ausonius (UMR 5607 - CNRS/Université Bordeaux Montaigne) est l’un des rares laboratoires de recherche a être doté d’un centre de publication. Spécialisé dans le domaine de l’histoire et de l’archéologie, ce service dynamique publie une vingtaine d’ouvrages par an avec un tirage moyen de 300 exemplaires par titre.
lire la suite