Nos tutelles 

 
Bordeaux Montaigne Logo2 CNRSfilaire grand

Notre LabEx 

 
LOGO LASCARBX SITE logoPACEA

 

UMR IRAMAT-CRP2A

halshs

 Logo Ausonius Editions

Les Humanités numériques à ausonius

 LOGO ausoHNum

SIG archéologique et historique sur l'espace urbain de Bordeaux

illustration web sigarh 

Responsables : Cécile DOULAN, Hélène MOUSSET, Olivier BIGOT
Durée : 2010-2013
Participants membres d'Ausonius :
Ezéchiel Jean-Courret, Sandrine Lavaud, Pierre Régaldo, Jean-Luc Piat
Partenaires institutionnels extérieurs : Ministère de la Culture (DRAC Aquitaine), INRAP, Mairie de Bordeaux.
Financement : État (DRAC Aquitaine, PCR) 

Le projet “SIG archéologique et historique de Bordeaux” réunit des chercheurs du Ministère de la Culture, de l’Inrap, de la Ville de Bordeaux et de l’Université de Bordeaux 3. L’objectif est de rassembler les données archéologiques (issues pour partie de la carte archéologique de Bordeaux) et textuelles connues sur la ville dans une perspective d’étude de l’utilisation de l’espace et du tissu urbains sur le temps long, de la Protohistoire au XXe siècle. Ces données sont intégrées dans un système de base de données géographiques mutualisé baptisé “SIGArH”. Pour chaque objet étudié, les aspects fonctionnel (nature du vestige), temporel (chronologie de la construction, de la destruction de l'entité) et spatial (emprise au sol) sont dissociés. Cette organisation permet d'étudier finement les dynamiques du développement et de l'occupation du territoire de la ville (rythme de renouvellement d'un quartier, caractère durable ou non des activités d'un secteur de l'agglomération...). Pour répondre à la problématique de la densité des informations représentées, tout en permettant l'intégration de l'ensemble des données   des indices les plus ténus aux monuments encore existants  , le système permet la création de lots hiérarchisés, basés sur la relation parent/enfant. Enfin, SIGArH comprend deux chronologies : l'une est en rapport avec la fonction sociale de l'entité, l'autre avec son existence dans le paysage urbain. Le système a été testé sur un îlot et sur le réseau viaire en diachronie, sur le thème des “ tenures ” médiévales et est en cours d’exploitation pour la synthèse de la Carte archéologique de la Gaule sur Bordeaux.

 

Activité scientifique et perspectives

  -Plusieurs communications sur le SIG (25th International Cartographic Conference, Paris, 3-8 juillet 2010 ; - Table-ronde  L'histoire et les cartes, à propos de l'Atlas informatisé de l'Adriatique antique, Ausonius, 21/22 septembre 2012 ; - Séminaire du Réseau inter-MSH Information Spatiale et Archéologie (réseau ISA), 14 et 15 février 2013) et ses premiers résultats scientifiques (étude sociologique sur le cadastre du XIXe siècle ; analyse des tenures médiévales, études sur la voirie antique, sur les maisons à pans de bois de la vallée du Peugue)

  -Transfert du SIG dans un nouvel environnement de logiciels et de sites avec la collaboration de N. Prévôt (2014)

  -Nouvelle étape prévue (2015-2017) : intégration des données géomorphologiques RiViERA et de la modélisation du sous-sol, dans l’objectif de confronter l’évolution urbaine aux conditions naturelles ou redevenues partiellement naturelles.

  -Poursuite du transfert du SIG dans un nouvel environnement de logiciels

  -Communication dans le cadre du colloque de Villeneuve-sur-Lot (10-12 septembre 2015) : « Burdigala (Bordeaux) : monumentalisation d’une capitale provinciale »

  -Publication à paraître dans la revue de la Société archéologique de Bordeaux (étude archéologique et historique de l’îlot Saint-Christoly et de ses environs dans l’Antiquité)

  -Convention de collaboration et d’échange entre Hades et Ausonius signée le 19 novembre 2014 dans le cadre des travaux de révision du secteur sauvegardé de Bordeaux, avec reversion d’une partie des données issues des visites de terrain.